Traduction augmentée

Le client idéal en post-édition

Malheureusement, le marché des services linguistiques n'est pas réglementé. Par conséquent, les traducteurs tombent souvent sur des projets qui prévoient des délais et des tarifs irréalistes ainsi que l'utilisation de plateformes en ligne et d'outils de TAO sortis de nulle part, aussi bien pour une traduction que pour une post-édition. Mais ne désespérez pas ! Dans cette réalité souvent décourageante se cache le client idéal.


Il est discret

Ce client ne publie pas d'offre de travail sur Proz.com. Il part à la recherche du candidat ou de la candidate en parcourant des profils professionnels et en privilégiant un contact direct. D'ailleurs, vous le reconnaîtrez facilement au fait qu'il utilise votre nom plutôt qu'un « bonjour » général envoyé à une liste de diffusion composée d'une centaine de « collaborateurs occasionnels ».


Il connaît la post-édition

Les avantages de la traduction automatique, mais surtout ses inconvénients, n'ont aucun secret pour lui. Il a créé un moteur de traduction automatique propre à l'entreprise, c'est-à-dire un moteur spécialisé dans son domaine, qui s'adapte aux corrections apportées par les post-éditeurs. Ce moteur est très performant et s'améliore constamment, ce qui vous permet de travailler plus efficacement et plus rapidement.


Il demande à utiliser l'outil de TAO de votre choix

Étant donné qu'il a déjà lu votre profil, voire votre CV, il vous a également sélectionné parce que vous maîtrisez un outil de TAO spécifique. Il ne vous impose pas l'utilisation d'un outil de TAO en ligne, solution très pratique pour certains clients, mais véritable cauchemar pour les traducteurs professionnels.


Il vous fournit des ressources

En post-édition, encore plus qu'en traduction, le client met à votre disposition des mémoires de traduction, des glossaires et des outils de contrôle qualité. Toutes ces ressources aident le client à assurer une cohérence terminologique, mais vous permettent également d'augmenter votre productivité, car vous pouvez vous concentrer sur la lecture de la traduction automatique brute et pas sur une longue recherche terminologique.


Il répond à vos questions

En cas de doute sur la qualité du moteur de traduction automatique, sur la formulation d'une phrase ou sur les résultats d'une recherche terminologique, le client idéal prend le relais et vous aide en répondant à toutes vos questions. Ainsi, il vous permet de boucler plus rapidement le projet en cours.


Il est à l'écoute

Dites adieu aux plateformes automatisées. Même si la post-édition nécessite un environnement riche en technologie, le contact humain reste essentiel pour une collaboration apaisée. Le client idéal prend le temps de vous demander si la collaboration se passe bien et si le moteur de traduction automatique utilisé peut être amélioré. En général, il vous demande d'indiquer les erreurs les plus fréquemment commises par la machine de façon à faire remonter l'information.


Il est ouvert à la négociation

Le tarif proposé n'est qu'un point de départ. Quand il vous contacte, le client est prêt à négocier le tarif avec vous. N'hésitez pas à vous servir de toutes les informations que vous avez recueillies lors de votre échange pour justifier un tarif plus adapté, le cas échéant. Si vous n'arrivez pas à obtenir immédiatement le tarif souhaité, reproposez-le au bout d'un an, quand vous aurez gagné en expérience.


Selon vous, le client idéal doit-il avoir d'autres qualités ? J'ai hâte de lire vos commentaires !


4 vues0 commentaire

Localisation

Lyon, France

Contact / Collaboration

0

Suivez-moi

  • LinkedIn
  • YouTube
  • Twitter

© 2020, Enrico Antonio Mion – Mentions Légales